MENU

202 500 pas dans la ville : projection publique

21 juin 2019
projection estivale   ▶︎ le vendredi 21 juin 2019
accueil dès 19 h / projection vers 21h00  au 6919, rue Marconi à Montréal

Participant.e.s : Evelyne Bouchard, Mathilde Forest, Mathieu Gagnon, Roxane Halary, Guy Lafontaine, Sylvie Laplante, Estela Lopez Solis, Danielle Thibault.

En collaboration avec le Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ) et avec l’artiste Jean-François Prost à l’issue de la formation « Lieux et situation dans la ville contemporaine »DARE-DARE vous convie à une soirée de projection des contextes visités et étudiés par les artistes participant.e.s, le 21 juin 2019 dès 19 h sur un terrain vacant de la rue Marconi dans La Petite-Patrie à Montréal.

Venez prendre part aux réflexions des artistes suite à leur exploration dans la ville contemporaine vue à travers différentes théories et pratiques spatiales, politiques et sociales. Comment peut-on définir la ville du présent et de l’avenir ? Quels sont les défis dans la nouvelle ville globale à la fois hétérogène et uniforme d’aujourd’hui et de demain ? Dès la tombée du jour, une projection de leurs observations et parcours sera présentée. Amorcez l’été dans le cadre d’une chaleureuse rencontre avec le RAIQ, les artistes participant.e.s, Jean-François Prost et DARE-DARE. Bienvenue à toutes et à tous !

-------

La rencontre aura lieu le jeudi 21 juin 2019 dès 19 h, au terrain vague situé dans le secteur Marconi-Alexandra (6919, rue Marconi) de l'arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie à Montréal.

------
BIO
Diplômé en architecture et en design de l’environnement, l’artiste Jean-François Prost s’intéresse aux nouveaux territoires urbains de recherche en marge des zones habituellement investies : qu’il s’agisse de lieux (et situations) négligés, indéterminés ou d’autres surcontrôlés et sans spécificité apparente. Les actions proposées abordent en premier lieu la notion de l’art à titre d’acte de résistance, d’état d’esprit et de dispositif pour énoncer ou échanger des idées. Son travail vient réactiver et promouvoir l’engagement social et défendre la présence de l’art partout en tout temps. Il est le fondateur de la plateforme Adaptive Actions (2007) et cofondateur de l’atelier SYN- (2000).

______________________________________________
Fondé en avril 2005, le Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec est un organisme à but non lucratif qui rassemble et représente les compagnies, les diffuseurs et les artistes œuvrant en arts interdisciplinaires au Québec. Il a pour mandat la défense des intérêts professionnels et l’amélioration des conditions socio-économiques de ses membres. Par ses activités d’information, de concertation, de réseautage, de promotion et de formation, le RAIQ entend participer activement au développement et au rayonnement de la discipline sur l’ensemble du territoire. Dans une perspective à long terme, le RAIQ souhaite apporter une contribution importante permettant : de multiplier les échanges et collaborations entre les différents intervenants du secteur au Québec et d’ailleurs ; favoriser une meilleure connaissance chez le public de ces nouvelles formes d’art ; et enfin d’obtenir de la part des différents pouvoirs publics une juste reconnaissance des arts interdisciplinaires.

logoraiq.png (large - 800 x 800 free)