Menu

CLAIRE MOEDER

13 septembre 2017 - 5 décembre 2017

 


 

::: APPEL À PARTICIPATION :::

Claire Moeder s’intéresse aux traces potentielles ou projets disparus qui ont un jour eu une existence sur le territoire du Sud-Ouest.

Elle collecte des informations pour dresser un inventaire d’œuvres existantes mais (re)devenues invisibles et d’œuvres fictives sur lesquelles elle écrira chaque jour en suivant leur piste sur les lieux qu’elles ont pu habiter.

Vous avez déjà réalisé une œuvre dans le Sud-Ouest ? Vous pouvez partager vos informations via le document : https://goo.gl/forms/ptQturf1CDAGSWbu1

Merci d’avance!



Dans le cadre de la résidence d’écritures publiques de DARE-DARE, Claire Moeder réalise un inventaire fictif d’œuvres existantes ou irréelles qui peuplent l’arrondissement du Sud-Ouest. Par le biais d’une écriture profondément errante – non-résidente –, elle crée une cartographie mouvante et temporaire faite de textes et de lieux traversés l’un par l’autre. Au plus près de la nature in situ et mobile de DARE-DARE, l’écriture n'a ainsi pas de mur et se déploie en une marche journalière. 

Quotidienne, déambulatoire et vivante, sa quête d’œuvres poursuit une histoire impossible des lieux pour activer leur potentiel de fiction. Entrecroisant imaginaire et mémoire collective, Claire Moeder compose les récits de 24 œuvres inventoriées, indices d’un patrimoine glissant et d’une histoire souterraine, revisités aujourd’hui par le biais de l’écriture créative. Elle y mêle présences concrètes et réinterprétations fictives des œuvres, déterminées par les traces laissées sur les sites ou leur absence.

Exposées à la portée du présent dans l'attente d'une réapparition hebdomadaire, ces œuvres-fantômes nous invitent à réconcilier les notions de traces – écrites, matérielles, documentaires – et d’invisibilité de l’art pour leur offrir une histoire temporaire et subjective, refugiée autant dans les mots que dans l’espace public.

Résidence à DARE-DARE du 14 au 27 mars et du 25 septembre au 8 octobre 2017.

Une version courte de l'inventaire est affichée dans l’enseigne lumineuse de DARE-DARE chaque semaine, durant la période du 29 mars au 20 juin 2017 et du 13 septembre au 5 décembre 2017.


Claire Moeder est auteure, commissaire, formatrice et rédactrice auprès des artistes. Elle publie régulièrement dans les revues Ciel variable et esse art + opinions et a collaboré comme chroniqueuse pour ratsdeville et CIBL à la radio. Elle a contribué à des publications consacrées à la photographie dont Le Mois de la Photo à Montréal (2009) et Christian Marclay : SNAP! (2010). Ayant pris part à des résidences pour commissaires aux États-Unis (International Studio & Curatorial Program, 2013) et au Québec (Est-Nord-Est, Saint-Jean-Port-Joli et La Chambre Blanche, 2015), elle a récemment conçu des expositions individuelles (Sayeh Sarfaraz  à la Maison des arts de Laval et The Invisible Dog Art Center, Brooklyn, 2014; Jacinthe Lessard-L. à la Maison des arts de Laval, 2016) et collective (Loin des yeux, Optica, 2016). Ses recherches sur les usages actuels de l’image sont guidées par une quête attentive des formes de l’invisible, où la contemplation de ce qui échappe au regard lui permet de réinventer un rapport mouvant au monde.

http://clairemoeder.blogspot.ca/


Projets antérieurs


26 août 2017
AMÉLIE BRINDAMOUR La Boulangerie du Pain et des Roses se veut une plateforme mobile afin d’encourager la discussion dans l’espace public sur les conditions de travail des artistes et travailleurs culturels du quartier Saint-Henri, à travers le pain et d’autres manifestations artistiques.
25 août 2017
LES PETITES VITES de DARE-DARE Les PETITES VITES de DARE-DARE consists of a series of flash presentations within a strict protocol: speakers have exactly 7 minutes and visual support of 5 images to make their presentation.
24 juillet 2017
GIORGIA VOLPE Au cours de ce projet, je souhaite créer un lieu interstitiel dans la ville en proposant un objet relationnel qui induit la construction d’un espace commun. Mon intention est d’utiliser un objet de la culture populaire québécoise et de le transformer en plateforme d’investigation sur le dialogue et l’intersubjectivité.
10 juillet 2017
JOHN BOYLE-SINGFIELD Ce projet est le fruit d’une longue réflexion sur le rapport entre la répétition, l’expérience et le langage. Il s’agit d’une performance réalisée par un groupe de performeur­-euse-­s qui effectueront plusieurs actions distinctes dans l’espace public. Chacune de ces actions sera répétée sept fois par jour au même endroit pendant une semaine.
1er juillet 2017
CAMP DE JOUR ARTISTIQUE Le projet de camp de jour DÉFILER L’HISTOIRE souhaite célébrer le patrimoine et l'histoire du quartier St-Henri, afin de le faire connaître aux plus jeunes par le biais de trois ateliers de création dirigés par les artistes professionnelles Christine Comeau, Noémi McComber et Martin Dufrasne.
29 juin 2017
VERS LIBRES Durant cinq ans, c’est vingt-neuf artistes qui se sont inspirés du contexte socio-environnemental pour proposer des aphorismes, des vers et des discours qui empruntent la forme brève du slogan, du haïku ou du tweet. Ce recueil présente cinq programmations annuelles thématiques : spectacle, temps, peur, infiltration et la société des rendez-vous.