MENU

(dé)possession : soirée de poésie

13 février 2019

photo: Christine Comeau

Le comité « Espace critique » du centre d'artistes DARE-DARE est heureux de vous convier à une soirée de poésie ce mercredi 13 février 2019 de 19h à 21h. La brasserie Coop les sans-taverne située au 1900-rue Le Ber (Bâtiment 7) accueillera cette soirée dans son espace chaleureux.

Les poètes invité.e.s aborderont les thèmes du territoire et de la (dé)possession de manière à inspirer de nouveaux passages pour en saisir les multiples nuances. Une exploration poétique qui s’inscrit au cœur de l’expérience nomade du centre et de ses inflexions.


avec : 

Sébastien B. Gagnon

Gabrielle Giasson-Dulude

Marie-Paule Grimaldi

Jonathan Lamy Beaupré 

Chantal Neveu

Maude V. Veilleux 


Marie-Douce St-Jacques assurera l'ambiance sonore de la soirée.

                                                  

///////  Entrée gratuite \\\\\\\


Depuis plus de dix ans, DARE-DARE est en DIS/LOCATION, ses bureaux sont logés dans un abri mobile positionné à même l’espace public, la ville constitue son espace de recherche et de diffusion. Cette recherche s’effectue par amarrages successifs dans divers quartiers et en des lieux porteurs de riches questions d’ordre social, politique, environnemental, économique, historique ou urbanistique. Ainsi, d’un lieu à l’autre, DARE-DARE doit sans cesse se réinventer au contact d’une communauté et de son territoire. 


La poésie tient une place de choix dans l’histoire du centre comme en témoigne le volet Écritures Publiques lancé en 2012 et la parution de VERS LIBRES en 2017 aux éditions du Noroît. En poursuivant le désir d’ouvrir un champ libre aux mots et aux voix, cette soirée de poésie annonce la mise en partage d’univers sensibles aux mille horizons.

 

 

 

Biographie des artistes:

 

Sébastien B. Gagnon

Sébastien B. Gagnon écrit dans la tempête. Les jours de catastrophes sont à ses yeux des jours où il faut agir contre la passivité, contre la coupole qui s’abat sur les populations. Les mots sont pour lui les veines des gestes et permettent de se soulever afin que les jours perdus ne le soient pas pour le commun des mortels qui refuse le silence de la mort collective. L’écriture est pour lui une façon de multiplier les collaborations.

 

Gabrielle Giasson-Dulude

Gabrielle Giasson-Dulude, née à Montréal en 1984, a fait paraître le recueil « Portrait d’homme » (Noroît, 2015). Son essai « Les chants du mime » (Noroît, 2017) a remporté le prix Spirale Eva-Le-Grand et le prix Contre-jour de l’essai littéraire. Il a été finaliste au prix du Gouverneur général.

 

Marie-Paule Grimaldi

Poète, artiste de performance et productrice, Marie-Paule Grimaldi inscrit sa démarche artistique dans la rencontre et la communauté. Elle a publié aux Éditions Rodrigol le recueil Lame crépuscule en 2014, le fanzine Fudosei en 2015 et le livre d’art Little Beast en 2016. Elle fonde la compagnie Debout: Actes de paroles au printemps 2018.


Jonathan Lamy

Poète à tout faire, Jonathan Lamy a fait paraître trois recueils aux Éditions du Noroît, dont La vie sauve (Prix Émile-Nelligan 2016). Sa pratique conjugue la poésie sonore, la poésie-action, la vidéopoésie et l’intervention dans l’espace public. Il a mis sur pied La poésie partout, un organisme de diffusion et de dissémination de la poésie.


Chantal Neveu

Chantal NEVEU, écrivaine et artiste interdisciplinaire, est l’auteure des livres de poésie La vie radieuse, coït, mentale (La Peuplade), Une spectaculaire influence (l’Hexagone) et èdres (É=É) et de nombreux projets littéraires — plastiques, architectoniques, scéniques et médiatiques, seule ou en collaboration — produits et diffusés au Québec et à l’étranger.

 

Maude Veilleux

Maude Veilleux confond fiction et réalité. Elle publie des romans et de la poésie.

 

Marie-Douce St-Jacques

Marie-Douce St-Jacques fait partie du groupe Le fruit vert et dirige la petite maison d’édition Le laps.

 


Projets antérieurs


18 janvier 2019
LANCEMENT
15 novembre 2018
APPEL À CANDIDATURES
2 novembre 2018
Au rythme du Kamer
24 octobre 2018
GENEVIÈVE MASSÉ
5 octobre 2018
VALÉRIE PERRON