Menu

Dis/location 6 - Face au marché Atwater

9 mai 2015 - 9 mai 2017

DARE-DARE déménage !

Samedi matin 9 mai 2015, la roulotte de DARE-DARE a quitté le Quartier des spectacles pour s’installer sur un terrain avoisinant le marché Atwater, situé dans le triangle formé par les avenues Atwater, Greene et la rue Doré, à quelques minutes du métro Lionel-Groulx.

 

 


Projets antérieurs


25 mars 2015
Chloé Beaulac "Je veux que la roulotte de DARE-DARE soit perçue comme un pit stop lorsqu’on est sur un nowhere. Pour un instant, laissez-vous transporter dans l’imaginaire d’une cabane à patates, d’une binerie, d’un sanctuaire ou d’un bureau de camping aperçu ou visité lors d’un road trip."
21 janvier 2015
Marie-Andrée Poulin Cette idée est inspirée d’une collaboration précédemment réalisée avec la communauté de Kahnawake. Par le projet, je souhaite créer un dialogue symbolique entre les communautés colonisatrices et iroquoises.
1er novembre 2014
ADRIANA DISMAN INTIMES AVEC LA PEUR Je vous invite à m'inviter chez vous Je vous invite à m'inviter Pour explorer vos objets, votre espace ... et pour vous poser quelques questions. Après avoir établi conjointement ce qui m'est permis de regarder, Je consulterai vos livres, les participants me parleront, par exemple, de la petite table qui a appartenu à leur mère. Ensemble nous parlerons de la peur, de nos peurs.
1er novembre 2014
RADIO DARE-DARE Afin d’accroître et d’affiner son champ d’action, DARE-DARE innove cette année et greffe un volet radio ponctuel à sa programmation. Ce dernier nous permettra d’étendre les territoires explorés par les artistes et de pousser plus loin notre incursion dans les modes furtifs et infiltrants de présence de l’art dans le réel.
1er novembre 2014
Mélissa Simard et Camilche Cardenas Minorité invisible se doit d’être écouté avec un bandeau sur les yeux. Le projet a comme sujet la dissémination et la poétisation du territoire sonore, la recherche de l’invisible. Le triptyque radiophonique est composé d’une expérience de déambulation urbaine en compagnie de trois personnes vivant avec un handicap visuel.
21 octobre 2014
VINCENT CHARLEBOIS Des sacs de gravier sont transportés puis déversés dans un lieu public afin de constituer un monticule de roche. Une brouette a été amené afin que le pelleteur puisse recueillir le gravier pour le déplacer au prochain lieu. Cette opération se veut répétitive et sans finalité autre que celle de déplacer un tas de roche. Lorsque le pelleteur est épuisé, le gravier est laissé sur place jusqu'à la prochaine session de pelletage.