Menu

MARION LESSARD

Définitions anagrammatiques

23 mai 2017 - 27 février 2018

Ne nous le cachons pas, notre expérience du monde est fondée sur les définitions. Un chat est un chat, sinon il faut lui trouver un autre nom. Pourtant, bien des ambiguïtés se trament dans cette structure du langage qui identifie choses et idées. C’est dans ces bâillements de l’identification que Marion Lessard a plaisir à jouer.

Dans le projet de longue haleine Le Petit Robert de la langue française 2016, la forme littéraire de l’anagramme est utilisée afin de bouleverser les définitions du dictionnaire, sans qu’il n’y ait de perte ni d’ajout de signe.

D’un mot et de sa définition, Marion Lessard compose l’anagramme poétique d’un autre mot et de sa définition, qui prend alors la place de l’officielle, et ainsi de suite, indéfiniment, dans une longue chaîne de subversion du sens. La visée est poétique et ludique : insérer dans la Référence l’Irrévérence; activer les sens du sens. À l’issue de ce long projet, un nouveau dictionnaire imprimé verra le jour, qui sera pourtant le même (considéré comme la somme de ses lettres).

Dans le cadre de la résidence d’écritures publiques, Marion Lessard propose de poursuivre ce travail de réinvention du dictionnaire en générant 24 définitions anagrammatiques prenant pour objet les éléments de l’environnement immédiat de DARE-DARE, que ceux-ci soient physiques, historiques ou conceptuels.


Marion Lessard sera en résidence à DARE-DARE du 22 mai au 5 juin 2017 et du 6 au 19 novembre 2017.

Une définition anagrammatique différente sera affichée dans la l’enseigne lumineuse de DARE-DARE chaque semaine, durant la période du 21 juin au 12 septembre 2017 et du 6 décembre 2017 au 27 février 2018.


Bio/démarche
Marion Lessard est un collectif composé de Claude Romain, Élisabeth M. Larouine, Jean-Nicolas Léonard, Alice Roussel et Marie Cherbat-Schiller, dont la pratique en littérature, dessin, vidéo, performance, non-intervention et paradoxes s’articule autour d’un axe, poursuit des buts, joue avec des codes et soulève des questions.

www.marionlessard.com


Projets antérieurs


22 mai 2017
VOX-POP « Kit de survie » et finissage Du 22 au 29 mai 2017, appelez et laissez-moi un message sur ma boîte vocale au 438-763-0112. Parlez-moi de votre Kit de survie. De quoi est-il conçu? Est-il matériel ou immatériel, constitué d’objets ou d’idées? Pour quel type de survie ce kit répond-il? Aussi, finissage mercredi 31 mai 2017, dès 18 h à DARE-DARE.
14 mai 2017
Watching the Apple Trees Blossom (le début est la fin d’un cycle continu) … Et pourquoi ne pas placer cette quête dans un contexte artistique? L’opportunité de s’atteler à cette tâche difficilement saisissable, sinon contradictoire du « Ne rien faire » dans le cadre de la programmation de DARE-DARE, m’a permis de réaliser une recherche intensive et incarnée dans des zones imperceptibles de la pratique et du processus artistiques. L’exploration invisible des espaces liminaux en art constitue depuis longtemps l’une de mes préoccupations, et L’édifiante secte de rien (n)’est sacré est devenu un espace favorable, une occasion d’approfondir mes recherches dans cette zone fertile des pratiques performatives.
26 avril 2017
PARLONS DE RIEN AVEC... Sylvie Tourangeau « De quelles façons le temps libre infiltre-t-il notre corps? Le temps libre : une notion... une sensation... un monde parallèle... une pratique... un S.O.S... ». Deux ans après une résidence d’artiste au 3e impérial à Granby (QC), Sylvie propose de revisiter le projet lors d’un moment collectif de Temps libre, à DARE-DARE.
21 avril 2017
PARLONS DE RIEN AVEC... Sarah Harwood La méthode Feldenkrais est une forme d’éducation somatique qui utilise le mouvement corporel pour améliorer la qualité et l’efficacité du fonctionnement de la personne.
6 avril 2017
Le rien dans le rien avec rien (même pas un ordi!) Est-ce possible de créer un espace de rien, de repos et d’intervalle, en plein milieu d’une journée et du quotidien? Celles et ceux qui ont le goût de prendre un VRAI moment de repos sont invités à m’accompagner dans l’Espace de résistance — un lieu sans fil et sans écran —, au café étudiant l’Exode du Cégep du Vieux Montréal.
15 mars 2017
PARLONS DE RIEN AVEC... Carly Gaylor et Curtis Murphy CARLY GAYLOR et CURTIS MURPHY. Dans le cadre du projet L’édifiante secte de rien (n)’est sacré, qui se déroule sur un an, Victoria Stanton invite des artistes, chercheur.es et praticien.nes issu.es de diverses disciplines [artistiques ou extra-artistiques] à présenter leur réflexions durant une série de discussions informelles portant sur la question du Rien faire.