MENU

Mélissa Simard et Camilche Cardenas

Minorité visible

1er novembre 2014 - 25 novembre 2014

Un projet collectif proposé par Mélissa Simard, Pedro Carbajal, Simon Douville _ Réalisation : Mélissa Simard et Camilche Cardenas.

Dans le cadre de RADIO DARE-DARE
74:11 min

Minorité invisible se doit d’être écouté avec un bandeau sur les yeux. Le projet a comme sujet la dissémination et la poétisation du territoire sonore, la recherche de l’invisible. Le triptyque radiophonique est composé d’une expérience de déambulation urbaine en compagnie de trois personnes vivant avec un handicap visuel. La création est conçue de manière à ce que l’auditeur se retrouve submergé par les images-sons et autres référents spatiaux et sensitifs utilisés par les mal-voyants dans leur vécu du quotidien au sein de la ville.

Sur le ton de la confidence, l’auditeur devient un témoin privilégié du passé (souvenirs) et du présent du guide aveugle. L’individu a décidé du trajet, des lieux publics ou privés à visiter, en livrant ses envies, ses impressions/ réflexions sur les lieux à travers l’interprétation des sons, des odeurs, etc. Il s’agit ainsi d’une (re)découverte orientée sur le laisser-aller, l’incursion dans le moment quotidien, la flânerie, le temps qui s’arrête en mettant entre parenthèses pour l’auditeur le sens de la vue. Nous sommes ainsi en présence d’un territoire inexploré, celui d’un monde sans vision.

L’auditeur est amené à comprendre comment s’orienter à travers l’invisible, comment les ressources sensorielles des voyants se retrouvent désuètes dans un environnement basé sur l’imagination auditive et tactile. La narration de la personne mal-voyante se mêle aux effets d’art audio et d’abstraction sonore visant par moments à surprendre, déstabiliser, ou affecter l’émotion de l’auditeur. La ville est un personnage important du paysage de Minorité invisible, elle se touche, s’écoute, mais ne se voit pas. Nous proposons ainsi une totale incursion dans le monde de la voix, des sons, du bruit, des rythmes de la ville, des pas qui vont au fur et à mesure d’une balade à l’aveugle.


Projets antérieurs