Menu

PARLONS DE RIEN AVEC... Sarah Harwood

Victoria Stanton / L’Édifiante secte de rien (n’)est sacré

21 avril 2017

Dans le cadre du projet L’édifiante secte de rien (n)’est sacré qui se déroule sur un an, Victoria Stanton invite des artistes, chercheur.es et practicien.nes issu.es de diverses disciplines [artistiques ou extra-artistiques] à présenter leur réflexions durant une série de discussions informelles sur la question du Rien Faire. La formule est complètement ouverte, ce qui permet à chaque conférencier.ère de prévoir la manière dans laquelle il ou elle désire aborder le sujet et engager l’auditoire.

Le quatrième rendez-vous de la série est une leçon pratique, suivie d’une discussion ouverte, avec la praticienne de la méthode Feldenkrais, Sarah Harwood.

La méthode Feldenkrais est une forme d’éducation somatique qui utilise le mouvement corporel pour améliorer la qualité et l’efficacité du fonctionnement de la personne. Cette méthode permet d’augmenter l’aisance et l’amplitude de mouvement, améliorer la flexibilité et la coordination, ainsi que favoriser la capacité innée à générer des mouvements harmonieux et fonctionnels. Ces bénéfices peuvent souvent améliorer l’ensemble du fonctionnement de plusieurs aspects de votre vie.


Sarah écrit :
« Bouger lentement et de manière plus consciente, inspiré par des mouvements issus du quotidien comme, regarder en l’air, s’allonger ou se retourner, permet d’améliorer la conscience de soi par le mouvement. Nous prenons conscience de la façon dont les différentes parties de nous-mêmes sont interconnectées ce qui nous permet d’élargir notre répertoire de mouvements et de pensées. L’atelier s’adresse à tous, peu importe les aptitudes physiques, le poids ou le genre. Les cours sont guidés verbalement et une aide pratique est disponible selon les besoins. La pratique se déroule au sol (tapis fournis) ou en position assise sur chaise. Aucun travail de musculation ou d’étirement exigé. »


Quand
 : vendredi 21 avril 2017, de 14 h à 16 h

INSCRIPTION
— Maximum de 8 participant.es
— Pour réserver votre place, envoyez un courriel avec votre nom et numéro de téléphone à info@dare-dare.org
— Les places sont limitées, SVP vous inscrire seulement si êtes certain.es d’être présent.es. MERCI!
— Le lieu de l’atelier vous sera communiqué par courriel au plus tard le 20 avril à 15 h (arrondissement Le Plateau-Mont-Royal).


Bio
Sarah Harwood est une praticienne de la méthode Feldenkrais, certifiée par The Feldenkrais Guild of North America. Elle a aussi complété les deux premiers segments du programme de formation sur l’Expérience somatique (Somatic Experiencing — SE).

Lorsqu’elle n’est pas affairée à pratiquer ou enseigner le Feldenkrais, Sarah s’adonne au design graphique et à la cuisine. Amicale, pragmatique et créative, elle aime le dessin, la lecture sur le fonctionnement humain et le jardinage. Elle a grandi dans un minuscule village forestier du centre de la Colombie-Britannique et peut vous allumer un feu en moins de deux. Elle a grandi avec des problèmes d’anxiété sévère et d’hypersensibilité et est particulièrement intéressée à explorer les bénéfices de la méthode Feldenkrais pour atténuer les causes et les symptômes de l’hyper vigilance.

www.inhabit.life/
https://nothingissacred.ca/


Projets antérieurs


6 avril 2017
Le rien dans le rien avec rien (même pas un ordi!) Est-ce possible de créer un espace de rien, de repos et d’intervalle, en plein milieu d’une journée et du quotidien? Celles et ceux qui ont le goût de prendre un VRAI moment de repos sont invités à m’accompagner dans l’Espace de résistance — un lieu sans fil et sans écran —, au café étudiant l’Exode du Cégep du Vieux Montréal.
15 mars 2017
PARLONS DE RIEN AVEC... Carly Gaylor et Curtis Murphy CARLY GAYLOR et CURTIS MURPHY. Dans le cadre du projet L’édifiante secte de rien (n)’est sacré, qui se déroule sur un an, Victoria Stanton invite des artistes, chercheur.es et praticien.nes issu.es de diverses disciplines [artistiques ou extra-artistiques] à présenter leur réflexions durant une série de discussions informelles portant sur la question du Rien faire.
14 mars 2017
CLAIRE MOEDER Entrecroisant imaginaire et mémoire collective, Claire Moeder composera les récits de 24 œuvres inventoriées, indices d’un patrimoine glissant et d’une histoire souterraine, revisités aujourd’hui par le biais de l’écriture créative. Elle mêlera présences concrètes et réinterprétations fictives des œuvres, déterminées par les traces laissées sur les sites ou leur absence.
11 mars 2017
SYLVAINE CHASSAY Dans le cadre du volet Intervention dans l’espace public de notre programmation ayant pour thème La Société des rendez-vous, Sylvaine Chassay nous propose le projet La confrérie du rêve. L’artiste souhaite réunir des personnes de tout horizon ayant envie de partager leurs rêves au sein d’un petit groupe et de vivre une expérience commune. Qu’il s’agisse de songes, de souhaits, de chimères, d’ambitions, toute forme de rêve est la bienvenue !
24 février 2017
Regarder la ligne d’horizon de Montréal disparaître En tant que résidente du sud-ouest de Montréal, j’emprunte souvent la piste cyclable qui borde le canal Lachine pour me rendre en plusieurs points de la ville, à la fois à l’est et au nord. Durant les 6 dernières années, j’ai vu rapidement le paysage urbain se transformer, un condo à la fois. La vue sur l’horizon de la ville – autrefois une particularité attrayante de ce parcours – est en train de disparaitre.
8 février 2017
CÉLINE HUYGHEBAERT Mes listes traquent elles aussi l’ordinaire. Mais un ordinaire invisible. Elles donnent une densité aux choses qui ne laissent pas de trace.