MENU

SOUFÏA BENSAÏD

gr’attitude’ du jour

3 avril 2013 - 23 avril 2013

gr’attitude’ du jour

« Je note ce que j’apprécie dans ma journée. J’y porte une attention simple, juste ce qu’il me faut pour cultiver une attitude consciente face à ce qui m’entoure. Je le célèbre à l’atelier dans une page de gr‘attitude’.

À l’action de grâce 2012, j’affiche dans des quartiers de Montréal des listes de Grattitude du jour. L’action dure 1 mois, en petit et grand format, à l’intérieur et à l’extérieur. »

 

DÉMARCHE

Mon travail artistique est davantage une recherche d’attitude qu’une exploitation de médiums. C’est une pratique ritualisée qui puise sa source dans ce qui est là, dans ce qui rencontre mon quotidien. Je choisis mes sujets dans ce qui éveille et enthousiasme mon attention.

C’est d’abord un travail ancré dans l’appréciation de l’instant. L’espace, le mouvement, le rythme, les couleurs et la sobriété technique le caractérise. Que ce soit par l’art relationnel, la pratique infiltrante, l’installation, l’art action, le dessin, la performance ou l’écriture, ce qui importe en premier ce sont les relations.

Être en relation tisse le fondement de mon travail. Que ce soit avec l’espace intérieur ou avec l’espace extérieur, la relation de soi à l’autre offre un champ de présence facilitateur de transmission.

« L’art ne transcende pas les préoccupations quotidiennes, il nous confronte à la réalité à travers la singularité d’un rapport au monde»[1].

Je m’intéresse aux relations dans ce qu’elles confrontent dans les limitations de chacun et dans ce qu’elles offrent à la fois de possibilités de transformation.

J’utilise des thèmes de la vie de tous les jours, des objets humbles ou des matériaux biographiques pour en faire des listes (Ce que j’ai aimé, Le mur des bonnes nouvelles), des installations (Je fais la paix, Le plus intime est naturel), des dessins (série Droite-Gauche, De l’intérieur tout se voit, Beaucoup se donne à entendre) ou des actions (Gr’attitude’ du jour) qui rythment souvent ma pratique.

Je privilégie dans le traitement de mes sujets une approche qui met au centre des projets la force vitale de l’être, en associant un aspect simple, ludique et profond à la proposition. Comme une réponse à une culture sociale sensationnaliste, je questionne dans mes œuvres les limitations arbitraires que nous nous imposons pour ‘‘réussir’’ nos vies (Viens dans ma Bulle, Ce que j’ai aimé avant 40 ans, J’aime…et vous?).

Les projets que j’initie dévoilent une recherche sur la conscience des expériences et des influences sur un parcours de vie et les possibilités de transformation du regard qu’on porte sur soi, et par extension sur l’autre.


[1] Nicolas Bourriaud, L’Esthétique relationnelle, Les presses du réel, 2001.

 

soufiabensaid.com