MENU

SYLVIE LAPLANTE

CARTELS

7 octobre 2015 - 2 décembre 2015

"Je me suis mise face à l'espace qui contient le panneau. Des questions ont surgi telles des petites sollicitudes, des défis et propositions de jeu. Cela ressemblait à des débuts de dialogues. Le lieu m'est apparu comme une œuvre formelle, un tout suspendu; le panneau lumineux devenu le cartel qui accompagne une œuvre qui s'expose.

En général, dans les musées et galeries, le cartel est apposé sur le mur à côté de l'œuvre ou parfois sur l'encadrement d'une peinture. Mais sur le tertre du métro Saint-Laurent, il fait partie de l'œuvre. Dans certaines peintures anciennes, le cartellino est une représentation peinte par l'artiste dans son tableau, d'un feuillet de texte descriptif avec date et signature, un cartel intégré qui commente, ajoute et transforme comme une didascalie dans une œuvre dramaturgique.

Inscription ou légende, le cartel contient: titre, nom d'auteur.e, date de création, auxquels s'ajoutent parfois: techniques et matériaux employés, dimensions, lieu de conservation, propriétaires, legs ou prêt, numéros d'inventaire, etc. Certains cartels outrepassent leur fonction, assaillent l'œuvre, font diversion ou créent des mises en abyme, des usurpations: Ceci n'est pas une pipe.

En voici, suscitant une perception réflective, historique, géomorphologique, géopolitique, surréaliste, chimique, dramaturgique..."

 

//////// 

Biographie
Majeur en design-art à l’Université Concordia,
Baccalauréat études théâtrales à l’UQAM, Montréal et en France. 
Membre de différents groupes de créations théâtrales de 1994 à 2003. Vit à Montréal. 
 
Démarche et Pratique
Mon école est celle du théâtre, des arts visuels, du voyage. Dans ma démarche, je m'intéresse à la disposition du monde et à la rencontre physique des lieux, aux possibilités d'accès, de déplacement et de traversées et questionne le touristique. Je m'intéresse aussi aux formes de transpositions et d'évocations des espaces. Dans ma pratique, les parcours de trajectoires me permettent d'appréhender les lieux par des jeux de fouille, des interversions, du ludique aux moyens desquels se créent des anecdotes qui me rendent familiers ces espaces parcourus. Les oeuvres qui en sont issues prennent soit la forme de cartographies narratives ou de narrations cartographiques dont chacune est constituée de son propre théorème. J’utilise différents médiums : documents audio, dessins, installations, collection d'artéfacts, sculpture, vidéo, documentation photographique.

http://sylvielaplante.com


Projets antérieurs


30 septembre 2015
79 contaminations
12 septembre 2015
ODYSSÉE (2004-2014)
12 septembre 2015
3 DIS/LOCATIONs
29 juillet 2015
Josée Yvon