MENU

VILLA

véhicule d'art

14 septembre 2019

DARE-DARE recevra Villa, le véhicule d'arts actuels et numériques de Verticale

►► à la roulotte ce samedi 14 septembre, de 13h à 16h. On pourra y voir des projets de Roby Provost Blanchard, Pascale Théorêt-Groulx, Galerie Galerie, Les Oracle.sss, Janie Julien-Fort et Lagueux & L’Ecuyer!

//////////////////////

Cet été, VERTICALE CENTRE D'ARTISTES vous invite à bord de Villa — véhicule d’arts actuels et numériques pour une exposition collective dans le réseau Accès culture ! 

Six artistes et collectifs issus de la programmation de Verticale — centre d’artistes présentent des œuvres récentes. Le thème et le contexte d’exposition se répondent autour de la notion de mobilité. Chacune à leur façon, les œuvres à bord de Villa ouvrent sur les questions du déplacement, de la cartographie, de l’exploration et de l’habitation créative de l’espace urbain. Qu’elles soient contemplatives, intimes, critiques, drôles ou inquiétantes, les œuvres font appel aux outils numériques tant dans leur conception que dans leur mode de présentation et offrent sur le terrain un portrait diversifié de la création actuelle.

Inauguré au printemps 2018, Villa est le premier laboratoire mobile équipé pour la création numérique. Lieu de création et de production, de microdiffusion, de promotion et de médiation, Villa est un camion de style foodtruck prévu pour accueillir des artistes en arts actuels et numériques afin d’aller à la rencontre du public et des citoyens. Espace de diffusion atypique, Villa est aussi objet et matière à façonner.

 

Au programme

Roby Provost Blanchard — Rencontre in-game

À l’intérieur d’un casque de réalité virtuelle, le joueur lévite dans un environnement construit à partir de numérisations 3D. Ces numérisations émergent de photos prises à Laval, Burlington et au Lac Châteauvert et forment un paysage urbain impossible, un assemblage surréel.

Pascale Théorêt-Groulx — « Un peu plus haut, mon torse veille sur vous »

Pascale Théorêt-Groulx a survolé l’Ile Jésus à l’aide d’un drone équipé de messages sur papier qu’elle disséminait dans des quartiers résidentiels à des personnes ciblées depuis les airs. Surnommé EAI (Entité Aérienne Instable), le drone a filmé ces expériences aériennes et les livre de manière poétique sur écran, accompagné d’une narration faite par l’artiste.

Galerie Galerie — Grosses données lavalloises

L’espace de diffusion d’art en ligne Galerie Galerie a chapeauté des ateliers de création web pour la fabrication d’avatars animés sous forme de GIFs. L’ensemble des créations du public forme une exposition collective en ligne prenant tantôt la forme d’une carte satellite et tantôt d’un nuage de mots-clics. Cet amalgame de données en tant qu’œuvre collective cherche à souligner le côté unique, créatif et humain de chacun·e, tout en offrant un portrait virtuel inusité d’une communauté.

Les Oracle.sss (Magali Babin, Marie-Claude Gendron, Katherine-Josée Gervais)

Les artistes se sont enracinées dans un territoire qui leur était inconnu en entrant en communication, par des actions performatives, avec les différentes entités physiques, psychiques ou énergétiques qui se présentaient à elles. Leurs actions prenaient pour point de départ une arche en pierre qui soulignait l’entrée d’un quartier depuis des décennies, un type de construction qui sert à souligner symboliquement l’entrée dans un autre monde… Mystique et ritualiste, leur approche entend révéler les mystères potentiellement dissimulés dans les paysages explorés.

Janie Julien-Fort — Chantiers sous surveillance

L’artiste utilise la technique de la solargraphie, un procédé photographique nécessitant des temps d’exposition de plusieurs mois. Attachés à un élément du paysage aux abords de chantiers de construction, des centaines de petits sténopés ont été installés selon les dates d’échéances des différents projets. Les images obtenues sont répertoriées, cartographiées et documentées rigoureusement, puis diffusées en ligne via une cartographie interactive. L’œuvre est accompagnée d’un dossier de présentation de la technique de solargraphie.

Lagueux & L’Ecuyer — La pêche à la mouche à feu

Projet de cocréation réalisé avec des citoyens dans le cadre d’une série d’ateliers de fabrication en art électronique menant à l’assemblage d’une installation interactive et lumineuse dans l’espace public. Autour du véhicule Villa, l’œuvre se déploie dans différentes configurations, s’adaptant au terrain et au mobilier urbain.