MENU
EN ES

Appel à projets

 

•archives thématiques•

TRADUCTION (saison 2021-2022) > en cours

DUOLOGIE I & II (saisons 2019 à 2021)

FRICTIONS (saisons 2018-2019)

LA SOCIÉTÉ DES RENDEZ-VOUS II (saisons 2017-2018) 

LA SOCIÉTÉ DES RENDEZ-VOUS I (saisons 2016-2017)

MICRO-INTERVENTIONS (saisons 2015-2016)

TOUT EST BRUIT POUR QUI A PEUR  (saisons 2014-2015)

LE TEMPS DES BÊTES FÉROCES DE L'ESPOIR (saisons 2013-2014)

 

Mise en contexte | Le projet d’articulation urbaine DIS/LOCATION amalgame en son titre des idées divergentes et complémentaires soudées par le trait d’une barre oblique. Ainsi, grâce à ce jeu, les notions liées au mouvement, au nomadisme, au détournement et à la perte de repère croisent celles qui ont trait à l’ancrage, au voisinage, à l'habitat et au lien cultivé avec le contexte urbain.

Depuis 2004, DIS/LOCATION : projet d'articulation urbaine multiplie la diffusion d’interventions artistiques dans l’espace public sous le signe de la furtivité, de l’invisibilité, de la dissémination et de l’exploration des contextes marginalisés.

Voici les volets de la programmation qui seront activés selon les années et les volontés du comité de programmation :

 

VOLET 1 : INTERVENTIONS DANS L’ESPACE PUBLIC  

À chaque année, nous présentons un appel à dossier aux artistes de tout acabit, afin qu’ils nous présentent des projets à réaliser à même les espaces publics qui entourent notre quartier d’amarrage, ou encore qui questionnent l’espace dit public. Nous avons donc réalisé avec les années des projets qui investissent les espaces web, radios, les espaces semi-publics tels que les taxis, les hopîtaux, les salles d’attentes, etc.

Il s’agit entre autres de projets qui prennent la forme d’installations, de performances, de manœuvres, de scénarios d’infiltration, de rencontres documentées, de film documentaire, etc. 



VOLET 2 : ESPACE CRITIQUE

Il s’agit ici d’inviter des artistes sur une période de 1 à 2 mois pour une résidence de recherche théorique documentée sur les enjeux de l’art actuel dans l’espace public. La résidence se conclut par une présentation publique de type conférence et la production d’un opuscule imprimé (ou toute autre forme de dissémination).



VOLET 3 : ÉCRITURES PUBLIQUES

Empruntant la forme brève du slogan, du haïku ou du tweet, ces courtes phrases, aphorismes, poèmes ou questions sont diffusés pour une durée d’une semaine sur une enseigne lumineuse. Les textes sont ainsi rendus visibles, le jour et la nuit, pour des milliers de passants qui transitent près de l’abri mobile du centre d’artistes.






.